Choisir ses Jumelles d’Ornithologie – Observation des oiseaux

On ne peut pratiquer l’ornithologie sans une bonne paire de jumelles.

Ces jumelles oiseaux sont d’autant indispensable si vous êtes un passionné d’ornithologie, membre actif d’un club d’ornithologie, sortant régulièrement pour l’observation d’oiseaux en milieux naturels. Mais vous ne pourrez pas non plus vous passer de jumelles si vous êtes un amateur de ballade en bord de mer, en forêt ou en montagne, aimant les oiseaux au point de les observer de temps en temps.

Nous vous présentons sur ce site des avis et comparatifs sur des modèles de jumelles de qualité parfaitement adaptées à l’observation animale en général, et des oiseaux en particulier; dans toutes les conditions possible, même les plus extrêmes.

Imaginez-vous face à un Pouillot de Hume, oiseau très rare en France, qu’il n’est sans doute donné que d’observer une seule fois dans une vie d’ornithologiste … et de n’avoir autour du cou qu’une paire de jumelles approximative !

Dans un cas comme dans l’autre, pour bien choisir vos jumelles d’ornithologie ou jumelles oiseaux, il est primordial de tenir compte quelques paramètres : la portabilité des jumelles, leur réactivité, le choix du grossissement et du diamètre d’objectif. 

Choisir des jumelles à portabilité maximale

L’ornithologie amateur ou professionnelle, ou la simple observation d’oiseaux dans votre jardin ou lors d’une ballade dominicale vous fera parcourir à pied des distances parfois importantes.

Vos jumelles ornithologie doivent être les moins dérangeantes possible, légères et solides. Si vous devez grimper dans un arbre, escalader des talus ou des rochers pour approcher un grève littorale où se nourrissent des bécasseaux, ou pour mieux observer un couple d’aigle de Bonelli nichant sur la côte méditerranéenne; vous devez privilégier des jumelles solides et légères.

Ces jumelles d’observation d’oiseaux doivent être agréables lors de la prise en main, parce que lors d’une sortie ornitho, vous allez les saisir machinalement et vous en dé-saisir des dizaines et des dizaines de fois.

Le poids de ces jumelles doit être bien réparti, les éventuels accessoires bien adaptés à votre morphologie (sangles tour de cou, étui antichoc, etc …). Avec ces jumelles d’utilisation intense, vous ne devez faire qu’un, et au fil du temps et des heures d’observation, vous ne devez plus les sentir ni les voir sur vous.

Si vous êtes un passionné d’ornithologie, consacrant beaucoup de temps à l’observation des oiseaux (et autres animaux), nous vous conseillons de choisir des jumelles « rubber covered » : les jumelles Rubber Covered sont munies d’un revêtement caoutchouc antichoc et très pratiques avec les mains mouillées.

Et si votre milieu privilégié d’observation des oiseaux est maritime, lacustre ou fluvial, privilégiez les jumelles étanches, voire Marine Tested : étanchéité absolue en cas de brume matinale lors d’une observation de plongeon catmarin très tôt le matin sur un lac, en cas d’embrun si vous êtes en observation d’une des quatre cent espèces d’oiseaux observables à l’Ile d’Ouessant, ou si par mégarde vos jumelles tombent à l’eau.

Choisir des jumelles très réactives.

Lors d’une observation d’oiseaux, l’ornithologue, même amateur, doit être très réactif face à l’oiseau.

Suivre un grimpereau des bois sur le tronc d’un arbre ou un martin pêcheur en vol sur une rive fluviale n’est pas aisé parce que les réactions des oiseaux sont le plus souvent imprévisibles, et les oiseaux sont plus rapides que des bouquetins dans les Alpes ou une harde de sangliers en forêt. Vous devez être très réactif, et vos jumelles également.

Plus le grossissement de vos jumelles sera élevé et plus la mise au point focus peut être importante. Dans ces cas, nous conseillons de choisir des jumelles « center focus » à molette centrale.

Choisir un grossissement adapté de vos jumelles.

Vous allez passer des heures à observer les oiseaux : ne confiez pas vos yeux à n’importe quel matériel.

Plus le grossissement de jumelle est important et plus son encombrement relatif le sera également. Pour l’observation ornithologique des oiseaux nous conseillons un grossissement de x8 ou de x10.

Choisir la luminosité appropriée de vos jumelles.

Concernant la luminosité des jumelles, et sachant que l’observation des oiseaux est plutôt une activité diurne, un diamètre d’objectif jumelles de 30 ou 40 mm est suffisant.

Plus le grossissement de jumelles est faible et plus le diamètre est important, plus la jumelles est lumineuse : sur des jumelles de 7×50 par exemple, le grossissement est de x7 et le diamètre est de 50 mm. Plus le diamètre est grand, plus il entre de lumière et plus la vision est lumineuse et claire. Mais toutes les jumelles avec un diamètre d’objectif de 40 mm par exemple ne sont pas égales en luminosité, et l’écart est parfois très important. La qualité des verres, de leurs traitements et des réglages de parallélisme des jumelles sont très inégaux d’une marque à une autre, et entre des jumelles de marques reconnues et des marques improbables … ce sera le jour et la nuit.

Dans des jumelles à bas prix, les prismes sont sous dimensionnés, les verres plus grossièrement polis … et la luminosité disponible ne peut atteindre que 50% quand les modèles haut-de-gamme sont proches de 100%.

La donnée à prendre le plus en compte pour cette fameuse luminosité est le diamètre de pupille de sortie de jumelles. En divisant le diamètre de l’objectif par le grossissement, on obtient le diamètre de la pupille de sortie. Des jumelles de 7×50 ont donc une pupille de sortie de 7.14 mm (50:7), des jumelles de 10×70 une pupille de 7 mm (70:10). Plus le diamètre de la pupille est grand, plus la vision est lumineuse et claire. Un indice de 4 peut être suffisant pour une jumelle d’ornithologie en observation diurne d’oiseaux, mais si vous pratiquez aussi l’observation de mammifères à l’aube et au crépuscule, privilégiez alors un indice de 5, voire de 6.

– Nos conseils ?

Tout dépend de vos choix en terme de grossissements et de compacité !

Pour des jumelles compactes, résistantes à toutes épreuves et étanches : Nos test de jumelles compactes.
Pour des jumelles privilégiant la luminosité et le grossissement : Les 10×70 ou 16×70.
Pour des jumelles adaptées au bord de mer, lumineuses et étanches.
… etc.

Retrouvez la totalité de notre sélection dans notre catégorie de test et avis Jumelles Nature et Observation !

NOS GUIDES

Comment bien choisir ses jumelles ?

Guide complet qui vous donne toutes les clés pour bien choisir votre paire de jumelles.

Glossaire technique

Quand on parle de jumelles, on rencontre généralement des termes techniques, tels que « aplanétique », « distorsion », « astigmatisme », etc.

Comment entretenir sa paire de jumelles ?

Une fois votre paire de jumelles achetées, encore faut-il l’entretenir afin qu’elle vous dure des années et des années.

Quelles jumelles choisir pour l’ornithologie ?

On ne peut pratiquer l’ornithologie sans une bonne paire de jumelles… On vous guide !

Quelles jumelles choisir pour la chasse ?

Guide pour choisir des jumelles adaptées à l’observation et à l’approche de chasse ; dans toutes les conditions possibles.

Quelles jumelles choisir pour un safari ?

Voici un guide pour observer les animaux de loin dans les plus belles régions d’Afrique